Le Marketing Viral

mkg-viral.jpeg

Celui-ci se définit simplement comme une action menée par une entreprise afin de se faire connaître auprès d’un maximum d’internautes. Les consommateurs deviennent donc des vecteurs d’action de la marque.

Ainsi une telle communication a comme avantage principal de pouvoir toucher rapidement les personnes choisies que ce soit par le réseau familial, personnel ou encore professionnel des premières cibles, et ce, à des coûts plus faibles que par la publicité classique.

A la différence du buzz , les effets réels du marketing viral « bouche à oreille » sont ceux escomptés. En effet, par son mode de diffusion « anarchique », le buzz peut être un outil de marketing dangereux. Car ce sont les consommateurs qui s’emparent du message et, comme souvent dans le cas d’une rumeur, peuvent le modifier, le détourner contre le produit ou l’entreprise !

cycle.gif

Exemples

Aux États-Unis :

– Budweiser et leur « Whassup » ;
– Projet Blair Witch : un film d’horreur à très petit budget qui a réalisé des millions d’entrées dans le monde.
– Gmail: exemple de marketing viral linéaire, l’adhésion au service se faisait par le biais d’envoi d’e-mail de personnes déjà inscrites.


En France :
– Aubade avec son célèbre écran de veille
– Volvo avec un court métrage à suspense pour le lancement de la nouvelle S40,
– Cetelem a défrayé la chronique en lançant un mini site présentant des vidéos et autres goodies sur un nouveau super héros : superradin,exemples qui ont d’ailleurs rapidement dépassé les frontières.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *